Yasmina Khadra (de son vrai nom Mohammed Moulessehoul). Ecrivain algérien. Né le 10 janvier 1955 à Kenadsa (Béchar)

Yasmina Khadra : «Le malheur qui nous frappe ne prémédite pas son coup»

«Le malheur qui nous frappe ne prémédite pas son coup. Comme la foudre il nous tombe dessus, comme la foudre il se retire, sans s’attarder sur les drames qu’il nous inflige et sans les soupçonner. Si tu veux pleurer, pleure ; si tu veux espérer, prie, mais, de grâce, ne cherche pas de coupable là où tu ne trouves pas de sens à ta douleur.»

Source : Ce que le jour doit à la nuit – Roman – Editions Pocket – 03/09/2009

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina KhadraAlgérie, années 1930. Les champs de blés frissonnent. Dans trois jours, les moissons, le salut. Mais une triste nuit vient consumer l’espoir. Le feu. Les cendres. Pour la première fois, le jeune Younes voit pleurer son père.
Confié à un oncle pharmacien, dans un village de l’Oranais, le jeune garçon s’intègre à la communauté pied-noire. Noue des amitiés indissolubles. Et le bonheur s’appelle Émilie, une « princesse » que les jeunes gens se disputent. Alors que l’Algérie coloniale vit ses derniers feux, dans un déchaînement de violences, de déchirures et de trahisons, les ententes se disloquent. Femme ou pays, l’homme ne peut jamais oublier un amour d’enfance…

Yasmina Khadra (de son vrai nom Mohammed Moulessehoul). Ecrivain algérien. Né le 10 janvier 1955 à Kenadsa (Béchar)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :