Taos Amrouche, est une artiste, écrivaine et interprète de chants traditionnels Kabyles, née le 4 mars 1913 à Tunis et morte le 2 avril 1976 à Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes de Haute-Provence)

Taos Amrouche : «Je touche à travers les contes le fond commun à l’humanité»

«Le Grain magique  ou le grain qui répond textuellement, c’est d’abord le premier de tous que j’ai traduit. Lorsqu’il a été question de donner cette version de cette somme poétique, j’étais à Manosque chez Giono. Et c’est lui qui m’a déconseillé de donner à ce recueil le titre qu’un chercheur ou un savant lui aurait donné. De même que c’est lui qui a pensé à me faire mêler les contes, les poèmes et les proverbes. Il a vu ce livre de sagesse un peu à l’image du Livre de là jungle. Alors, un jour, triomphante, je lui ai demandé si le titre de «grain magique» ne répondait pas ou satisfaisait à ce souci. Giono m’a dit que le titre «contes berbères» restreignait l’audience, et qu’il convenait de, trouver un titre qui attire davantage, et qui répond mieux à l’esprit de cet ouvrage. Les contes, je me suis tournée vers cela parce que je voulais fixer des histoires de ma jeunesse qui ont fait mon enchantement. Cet intérêt pour les contes m’a poursuivie et continue à me poursuivre : Parce que je touche à travers les contes le fond commun à l’humanité.»

Source : Entretien donné le 05 mars 1966 au magazine L’Algérien en Europe

Taos Amrouche, est une artiste, écrivaine et interprète de chants traditionnels Kabyles, née le 4 mars 1913 à Tunis et morte le 2 avril 1976 à Saint-Michel-l’Observatoire (Alpes de Haute-Provence)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :