Tahar Djaout est un écrivain, poète, romancier et journaliste algérien, né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Tizi Ouzou), grièvement blessé dans un attentat le 26 mai 1993, il meurt le 2 juin 1993 à Alger

Tahar Djaout : «Voici que ceux que la mort a fauchés deviennent chansons sur les lèvres des femmes et palabres éloquentes dans les assemblées mâles»

«On dit que ces jeunes paysans qui rejoignaient le maquis mouraient avec un courage exemplaire. Sublimes jeunes hommes ou pauvres jeunes hommes ? Les voilà maintenant couchés sous la pierre immuable, les voilà de l’autre côté du souffle et du frémissement, eux qui n’ont même pas eu le temps d’apprendre ce que la vie peut donner de rire et d’émois à l’esprit et au corps de la jeunesse. Voici que ceux que la mort a fauchés deviennent chansons sur les lèvres des femmes et palabres éloquentes dans les assemblées mâles.»

Source :  Les chercheurs d’os – roman – éditions Le Cercle Points  – 1984

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :