Tahar Djaout est un écrivain, poète, romancier et journaliste algérien, né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Tizi Ouzou), grièvement blessé dans un attentat le 26 mai 1993, il meurt le 2 juin 1993 à Alger

Tahar Djaout : «Notre religion récuse les créateurs pour leur ambition et leur manque d’humilité»

«Notre religion récuse les créateurs pour leur ambition et leur manque d’humilité. Oui , elle les récuse par souci de préserver la société des tourments qu’apporte l’innovation. Vous savez en outre, comme moi, que nous constituons aujourd’hui un peuple de consommateurs effrénés et de farceurs à la petite semaine. Des combinards, oui, il en existe, des bricoleurs aussi qui font dans le trompe-l’œil et immédiatement utilitaire. Mais l’inventeur – auquel se rattachent des notions aussi dépaysantes que l’effort, la patience, le génie, le désintéressement – relève d’une race encore inconnue chez nous.»

Source : Les Vigiles- roman – Éditions Le Seuil – 1991

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :