Tahar Djaout est un écrivain, poète, romancier et journaliste algérien, né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Tizi Ouzou), grièvement blessé dans un attentat le 26 mai 1993, il meurt le 2 juin 1993 à Alger

Tahar Djaout : «La loi n’a jamais défendu les causes justes»

«Car, comme vous le savez tous, la loi n’a jamais défendu les causes justes : elle n’a, en fait, rien à voir avec la justice ou la vérité.»

Source : Les vigiles – Roman – Editions Points – 23/11/1995

Les vigiles - Roman de Tahar DjaoutDans la banlieue d’Alger, Mahfoudh Lemdjad, un jeune professeur de physique bricoleur à ses heures, invente une drôle de machine. Lorsqu’il décide de la faire breveter, il se heurte à des difficultés inimaginables. Jugé suspect par les autorités, voire dangereux, il est à deux doigts d’abandonner ses rêves de gloire. Jusqu’au jour où l’on reconnaît en haut lieu l’utilité de sa machine…
Né en 1954, Tahar Djaout est un écrivain, poète et journaliste algérien. Il est l’auteur de plusieurs romans dont Les Chercheurs d’os, disponible en Points. Assassiné en 1993, il est l’un des premiers intellectuels victime de la « décennie noire » en Algérie.
« Avec une ironie qui s’approche de la satire, Tahar Djaout dit la cruauté d’une réalité sociopolitique où la méfiance vis-à-vis des intellectuels s’érige en système. Un roman à l’atmosphère kafkaïenne. »

Tahar Djaout est un écrivain, poète, romancier et journaliste algérien, né le 11 janvier 1954 à Oulkhou (Tizi Ouzou), grièvement blessé dans un attentat le 26 mai 1993, il meurt le 2 juin 1993 à Alger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :