Rachid Benzéma, moudjahed. Né le 22 décembre 1932 à Beni Djellil (Béjaïa)

Rachid Benzéma : «Le FLN d’aujourd’hui n’est plus qu’un sigle qui ne veut rien dire, dont on se sert pour des escroqueries et des impostures»

«Le FLN d’aujourd’hui n’est plus qu’un sigle qui ne veut rien dire, dont on se sert pour des escroqueries et des impostures. La vie politique est suspendue depuis longtemps. On est complètement dans le brouillard.

Quand je constate que la trajectoire de l’Algérie a été détournée et dévoyée, mes pensées vont aux grand sacrifices consentis et aux chouhada dont la mémoire a été sûrement trahie. Si l’histoire de notre lutte de libération n’est pas occultée, elle est largement déformée, sinon instrumentalisée.

On essaye insidieusement de faire croire aux jeunes que c’est le Général de Gaulle qui nous a octroyé l’indépendance, alors que c’est lui qui a multiplié les effectifs militaires en 1958, il a tenté de maintenir l’Algérie dans le giron de la France.

Il a prôné le drapeau blanc, il a appelé à laisser les couteaux au vestiaire et il a proposé la paix des braves. Ce n’est que forcé qu’il a reconnu l’indépendance de l’Algérie.»

Source : El Watan

Rachid Benzéma, moudjahed. Né le 22 décembre 1932 à Beni Djellil (Béjaïa)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :