Mouloud Feraoun. Ecrivain algérien ne le 8 mars 1913 - assassiné par l’OAS à Alger le 15 mars 1962

Mouloud Feraoun : «Lorsque la colère parle, il n’y a que la folie pour la comprendre»

«Lorsque la colère parle, il n’y a que la folie pour la comprendre.»

Source : La terre et le sang – Roman – Editions du Seuil – 1953

La terre et le sang de Mouloud FeraounCe couple qui a quitté la France et qui entre dans ce misérable village de Kabylie, quel passé étrange laisse-t-il derrière lui? La voix de la Terre natale a fini par atteindre Amer qui revient parmi les siens. Sa femme l’accompagne et c’est une jeune parisienne que la vie a meurtrie. L’espoir d’une existence neuve emplit ces deux cœurs, mais Marie ne se doute pas que ces montagnes qui lui ferment l’horizon ne s’ouvriront jamais plus pour elle. A Ighil-Nezman, un village comme il y en a tant sur les crêtes du Haut Pays Kabyle, Marie mènera une vie paisible de recluse enviée. Mais Amer s’éprendra follement d’une autre femme et la tragédie se nouera, violente, sauvage, dans le décor de ces montagnes peuplées d’hommes rudes et fiers, au cœur de ce monde berbère qu’ignore l’Europe, et dont Mouloud Feraoun nous révèle la vie la plus secrète.

Mouloud Feraoun. Ecrivain algérien ne le 8 mars 1913 – assassiné par l’OAS à Alger le 15 mars 1962

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :