Mouloud Boumghar : «La continuité de l’Etat est une préoccupation sincère de tous ceux qui veulent que ce régime, dans toutes ses composantes, s’en aille»

Mouloud BOUMGHAR, professeur de droit public à l'Université de Picardie
Mouloud BOUMGHAR, professeur de droit public à l’Université de Picardie

 

La continuité de l’Etat est une préoccupation sincère de tous ceux qui veulent que ce régime, dans toutes ses composantes, s’en aille. Cela ne doit pas être un prétexte pour sa perpétuation. Le peuple algérien a été trompé à de très nombreuses reprises par le régime. Il ne se laissera pas berner une nouvelle fois et emporter par des luttes internes au régime dont il aura lui-même à payer les conséquences désastreuses comme par le passé.
La solution doit être cette fois entre les mains du peuple, en particulier aux mains de la société civile non partisane qui a prouvé sa capacité à être une force de résistance à ce régime, contre ses lois et ses pratiques liberticides. Elle doit être aujourd’hui une force d’élaboration de solutions de compromis, mais sans compromission, à proposer à la société algérienne.
Si le Haut commandement militaire veut vraiment satisfaire la volonté populaire, il doit accepter la fin du régime dans sa globalité, pas seulement celle de Bouteflika et des siens. Et le gouvernement dont la composition vient d’être annoncée ne peut en aucun cas être qualifié pour mener la transition, même en cas de démission du Président !

Source : contribution parue dans El Watan

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :