Mohamed Fellag. Acteur, humoriste et écrivain algérien, né le 31 mars 1950 à Azeffoun en Algérie

Mohamed Fellag : «Pour aimer, il faut connaître»

«Pour aimer, il faut connaître.»

Source : Comment réussir un bon petit couscous suivi de Manuel bref et circoncis des relations franco-algériennes – Roman – Edition JC Lattès 30 avril 2003

Comment réussir un bon petit couscous suivi de Manuel bref et circoncis des relations franco-algériennes«Entre le poulet et le mouton sont joliment disposées quelques saucisses. Pour ceux qui l’ignorent, je tiens à préciser que la merguez, à l’instar du gros saucisson appelé casher parce qu’il est halal, est une invention des juifs d’Algérie. Elle symbolise les peurs ancestrales des circoncisions ratées. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard que Freud n’est pas d’origine viking, mais d’origine contrôlée. D’où sa fameuse théorie : «Tout vient de là», soutenue à l’université de Hansbruck et qui avait fait scandale auprès de la communauté universitaire au moment où de son cartable, il sortit une saucisse Sépharade qui lui avait été envoyée de Tlemcen par son ami le rabbin Bénichou, pour lui permettre d’étayer sa démonstration.
Ces phobies, nous, musulmans, les partageons avec les juifs. Nous pouvons dire qu’en dehors du cousinage lointain, nous sommes surtout unis par «le complexe de la merguez». Et c’est bien dommage que le problème palestinien qui empoisonne les relations de cause à effet ne soit pas encore réglé, car les Palestiniens aussi ont le droit de vivre le complexe de la merguez dans de bonnes conditions psychologiques.»
Avec ce merveilleux petit texte à l’humour ravageur, Fellag passe au tamis ethnologique, linguistique, géo-politique, psychanalytique, les peuples de la zone couscous.

Mohamed Fellag. Acteur, humoriste et écrivain algérien, né le 31 mars 1950 à Azeffoun en Algérie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :