Citation de Mohamed Fellag

Mohamed Fellag : «Il y a autant de couscous que de mères»

«Pour éviter de donner des statistiques erronées, je dirai qu’il y a autant de couscous que de mères. Et le meilleur du monde est toujours celui de sa propre maman, puisque ce mets est un creuset d’affection maternelle.»

Source : Comment réussir un bon petit couscous – essai – Édition JC Lattès – 2003

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :