Citation de Malika Mokeddem

Malika Mokeddem : «On ne ressent l’absence que si elle succède à une présence»

On ne ressent l’absence que si elle succède à une présence. La tristesse qu’elle engendre est le revers de l’amour. Rien de cela n’existe pour moi. Un vent de sable m’a arrachée d’ici au premier jour de ma vie pour me livrer à un tout autre monde. Ma vie n’a pas été plus cruelle que ça. De déplacement en déplacement, je demeure nomade dans l’âme et garde en moi ce quelque chose qui fait que les grands espaces me dévastent.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :