Leïla Sebbar. Romancière, nouvelliste et professeur de lettres algérienne, née le 19 novembre 1941 à Aflou

Leïla Sebbar : «Le pays natal, le mien, c’est là où je suis née pour partir»

«Le pays natal, le mien, c’est là où je suis née pour partir. Je suis sortie, j’ai franchi les frontières, je me suis évadée. Mais je ne suis pas partie. Je veux dire que je ne suis arrivée nulle part… Autrement dit je n’ai pas réellement atterri»

Source : Le pays natal – Roman – EDITIONS ELYZAD – 10/05/2013

Le pays natal de Leïla SebbarDes écrivains en exil nous content avec force et émotion l’absence du pays natal.
Du Maroc jusqu’à la Turquie, dix-sept auteurs méditerranéens évoquent leur terre natale. Au fil des lignes resurgissent les langues mêlées d’Alger, le café libanais au goût de cardamome, les jardins d’Alexandrie… autant de souvenirs que le pays d’aujourd’hui n’a su effacer.

Quitté, oublié, aimé, mal-aimé, perdu, interdit, le pays natal devient dans l’exil un territoire littéraire reconstruit par la mémoire. Est-il jamais possible de s’en détacher ? Comme le rappelle l’un des auteurs, Dieu dit à Abraham : « Va-t’en pour toi ».

Leïla Sebbar. Romancière, nouvelliste et professeur de lettres algérienne, née le 19 novembre 1941 à Aflou

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :