Yacine Kateb, écrivain, poète, romancier, dramaturge, metteur en scène, essayiste et journaliste algérien. Né le 2 août 1929 à Constantine, en Algérie, et mort le 28 octobre 1989 à Grenoble, en France

Kateb Yacine : «Puisse l’Algérie libre ne plus prêter l’oreille aux diviseurs hypocrites qui voudraient faire de toute vérité un tabou, et de tout être un intouchable…»

«[…] Pour ma part, en signant cette introduction, j’ai tenu à être présent au grand événement que constitue pour nous la parution d’un tel livre. Il s’agit d’un défi aux bouches cousues : c’est la première fois qu’une femme d’Algérie ose écrire ce qu’elle a vécu, sans fausse pudeur, et sans détour. Du plus profond de sa tombe d’exil, en terre bretonne, Fadhma semble nous dire : « Algériennes, Algériens, témoignez pour vous-mêmes ! N’acceptez plus d’être des objets, prenez vous-mêmes la plume, avant qu’on se saisisse de votre propre drame, pour le tourner contre vous ! »
Puisse l’Algérie libre ne plus prêter l’oreille aux diviseurs hypocrites qui voudraient faire de toute vérité un tabou, et de tout être un intouchable… Et qu’on ne vienne pas me dire : Fadhma était chrétienne ! Une vraie patrie se doit d’être jalouse de ses enfants, et d’abord de ceux qui, toujours exilés, n’ont jamais cessé de vivre pour elle. L’ouvrage que voici l’atteste plus que tout autre.
Je te salue, Fadhma, jeune fille de ma tribu, pour nous tu n’es pas morte ! On te lira dans les douars, on te lira dans les lycées, nous ferons tout pour qu’on te lise !»
Source : Kateb Yacine, In « Histoire de ma vie » de Fadhma Ath Mansour-Amrouche.
Yacine Kateb, écrivain, poète, romancier, dramaturge, metteur en scène, essayiste et journaliste algérien. Né le 2 août 1929 à Constantine, en Algérie, et mort le 28 octobre 1989 à Grenoble, en France

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :