Louiza Aouzelleg, connue sous le surnom de Dihya Lwiz, est une femme de lettres algérienne née en 1985 à Ighzer Amokrane (Béjaïa) et morte le 30 juin 2017

Dihya Lwiz : «Nadit-d taḍṣa, intas dayen i tebɣa, akken ad tethenni anda tella»

«I wid iyi-hemlen
Tanemirt-nwen
Yes-wen i demmireɣ ussan
Ad ken-iḥrez Ṛebbi seg yiɣeblan

 

Ass-nni imi ara d steqsi
Lmut ɣer ɣur-i
Ɣur-wet ad sleɣ imeṭṭi
Akken yebɣu yili

 

I d-sɛeddaɣ gar-awen
Ama d lferḥ, ama d leḥzen
Tellam akk yid-i
Tefkam-iyi-d afud lɛali

 

Mi akken ruḥeɣ dayen
Get abrid i tmeɣra
Nadit-d taḍṣa
Init-as dayen i tebɣa
Akken ad tetthenni anda tella…»

Poème publié sur son compte facebook la veille de son décès, c’est sa dernière publication

Louiza Aouzelleg, connue sous le surnom de Dihya Lwiz, est une femme de lettres algérienne née en 1985 à Ighzer Amokrane (Béjaïa) et morte le 30 juin 2017

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :