Daho Djerbal, Maître de conférences en histoire contemporaine au Département d’Histoire, Université d’Alger 2, il est depuis 1993, directeur de la revue Naqd, d’études et de critique sociale

Daho Djerbal : «L’Algérie française avait fait son temps. Les manifestations de décembre 1960 signaient sa fin inéluctable»

«L’Algérie française avait fait son temps. Les manifestations de décembre 1960 signaient sa fin inéluctable. La France se résigne à l’existence d’une nation algérienne avec qui elle devra avoir à traiter. C’est à partir de ce moment que la France entame des négociations où elle ne prétend plus défendre son rôle d’arbitre entre communautés mais uniquement ses propres intérêts dont bien sûr aussi ceux de la minorité européenne.»

Source : Blog Visa pour l’Algérie

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :