Ahmed Zahana (dit Zabana) est un révolutionnaire algérien, né en 1926 à Saint-Lucien (actuellement Zahana) dans l'actuelle wilaya de Mascara. Il est le premier indépendantiste algérien guillotiné, le 19 juin 1956

Ahmed Zabana : «Mourir pour sa patrie, ce n’est qu’un devoir»

«Très chers parents, chère mère, Je vous écris cette lettre, je ne sais si c’est la dernière. Dieu seul le sait. Toutefois, s’il m’arrive quoi que ce soit, il ne faut pas croire que c’est fini, parce que mourir pour la cause de Dieu, c’est la vie éternelle. Et mourir pour sa patrie, ce n’est qu’un devoir. Et votre devoir à vous, c’est celui d’avoir sacrifié l’être qui vous est le plus cher. Il ne faut pas me pleurer mais au contraire il faut être fier de moi. Enfin, recevez peut-être le dernier bonjour du fils et frère qui vous a toujours chéris. Le bonjour à toi chère mère, à papa, à Noura Lahouari, Halima habib, Fatima Kheira, à Sassalhe, à Denia, à mon frère Lahouari, à toi cher frère Abdelkader ainsi qu’à tous ceux qui partageront votre peine. Dieu est seul grand et seul juste. Votre fils et frère qui vous embrasse bien fort. H’mida.»

Source : Lettre d’Ahmed Zabana à ses parents Prison civile d’Alger, le 19 juin 1956.

Ahmed Zahana (dit Zabana) est un révolutionnaire algérien, né en 1926 à Saint-Lucien (actuellement Zahana) dans l’actuelle wilaya de Mascara. Il est le premier indépendantiste algérien guillotiné, le

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :