Abdelhamid Mehri est un homme politique algérien, né le 3 avril 1926 à El Khroub (Constantine) et mort le 30 janvier 2012 à Alger

Abdelhamid Mehri : «Un système parallèle entier est mis en place et qui ruine ce qui est énoncé dans les textes»

«… C’est, en fait, un système parallèle entier qui est mis en place et qui ruine ce qui est énoncé dans les textes. En matière de multipartisme, on encourage la création des micro-partis qui s’opposent à l’opposition, on exerce des pressions sur les partis d’opposition existant, on interdit, par une décision occulte, la création de nouveaux partis. Et on mène des actions destinées à imposer par tous les moyens, les changements que l’on veut au sein des partis…(…)

Quand on agence toutes ces choses, c’est la notion même de multipartisme qui est vidée de son sens. On procède ensuite au regroupement de certains partis dans une alliance gouvernementale qui les vide de leurs programmes propres et les transforme en laudateurs du programme du pouvoir. Toutes ces mesures vident le multipartisme de son contenu.

La démocratie formelle, les élections et les assemblées élues sont minées par d’autres moyens : la fraude électorale,  les pressions pour que seuls les personnes agréées par le régime soient candidates,  la mise de ces assemblées élues sous une direction occulte qui dicte ses volontés aux élus…»

Source : entretien paru dans La Nation le 28 juin 2011

Abdelhamid Mehri est un homme politique algérien, né le 3 avril 1926 à El Khroub (Constantine) et mort le 30 janvier 2012 à Alger

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :